Une visite au parc national Forillon en début de saison

C’est un moment de l’année que plusieurs du coin attendent avec impatience, le moment où s’ouvrent les barrières des secteurs Nord et Sud du parc national Forillon au printemps, nous permettant enfin d’aller faire ‘un petit tour dans le parc’ et marquant ainsi le lancement d’une nouvelle saison touristique.

Le début de saison est aussi un temps propice à l’observation de la faune. Plusieurs animaux délaissent la forêt encore enneigée pour les endroits plus ouverts et ensoleillés à la recherche de pousses fraîches. L’absence de feuilles facilite aussi l’observation. Mon tour rapide du 19 mai a été fructueux.

Je vous invite à m’accompagner pour une petite visite photographique au parc national Forillon.

On commence avec une nouveauté! Le sentier et l’aménagement du secteur Nord près du phare de Cap-des-Rosiers, comprenant le monument dédié au naufrage du Carricks seront bientôt prêts. Ce projet clos 3 ans de retraçage de routes et réaménagements des accès du secteur Nord. On a bien hâte de voir le résultat final.

Ça n’aura pris que quelques minutes avant la première observation: une maman orignal et son petit.

N’oubliez pas de regarder dans les arbres lorsque vous cherchez la faune. Le camping du Cap-Bon-Ami est fermé et les porc-épics profitaient de l’absence de campeurs. Cet espèce est probablement l’une des plus faciles à voir dans le parc à cette période. On en voit parfois plusieurs le long de la route du secteur Sud.

Un arrêt au Cap-Bon-Ami est obligatoire. L’endroit d’après moi le plus représentatif et le plus magnifique à Forillon.

On rencontre quelques touristes mais les oiseaux les dépassent clairement en nombre. Des milliers et des milliers d’oiseaux marins s’activent dans les nids de chaque côté du belvédère du Cap-Bon-Ami.

Regardez l’eau translucide et la formation rocheuse, quand on dit magnifique, on ne blague pas! Au loin on aperçoit un peu de blanc dans la falaise, la neige des parties exposées au nord est encore présente. Ça ne semble pas déranger les plus de 30000 mouettes tridactyles qui y trouvent refuge pour la saison de nidification déjà débutée depuis plusieurs semaines.

Si vous voulez voir des phoques, un endroit propice se trouve derrière le kiosque d’interprétation. Placez-vous à l’endroit de la flèche sur la photo ci-dessus et regardez les rochers près du rivage. Il y viennent s’installer, surtout à marée basse. L’horaire de la marée dans notre secteur est ici: http://www.marees-tides.gc.ca/fra/station?sid=2330

En arrivant dans le secteur Sud on voit que la neige est encore bien installée dans la forêt de conifères.

La Maison Blanchette et ses dépendances sont au milieu d’un projet majeur de restauration et seront de nouveau prêts à vous accueillir le 14 juillet 2018.

L’Anse-aux-Amérindiens est souvent un endroit propice à l’observation de baleines et phoques nageant près du rivage. Les mammifères marins sont restés discrets hier donc le paysage a du suffire! Plusieurs visiteurs profitaient du sentier Les Graves, un des premiers à être accessible, étant donné son orientation vers le sud.

Chaque jour est le jour de marmotte ces temps-ci. L’attrait des jeunes pousses des champs l’incite à se dévoiler. Facile à comprendre quand on pense que le premier repas frais depuis plusieurs mois!

Cet oiseau se nomme la gélinotte huppée bien que la population locale dira plutôt perdrix. Elle traversait le chemin sans presse. Ralentissez!

Si vous visitez le parc à la fin mai, vous y rencontrerez certainement un nombre d’animaux supérieur au nombre d’humains. Il est vrai que le temps est frais et les attraits seront encore fermés mais si l’observation de la faune en toute tranquilité est ce qui vous attire, c’est le moment idéal. Les paysages du parc sont à couper le souffle, quelle que soit la période de l’année.

Les visites sont gratuites jusqu’au 31 mai. Les kiosques d’entrées Nord et Sud ouvriront le 1 juin.

J’ai terminé mon tour avec un autre signe sans équivoque que le printemps est arrivé, une visite à la Mollière -le comptoir saisonnier de crème glacée de Cap-des-Rosiers- où j’ai dégusté  ma première (de plusieurs!) molle au chocolat de la saison. Bon printemps!

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: