Des petits velours

Cette fin de semaine, j’ai acheté le guide ‘Le Québec en camping’. C’est avec un peu de nervosité que je l’ai feuilleté au magasin, espérant trouver une page qui parle de notre camping. J’avais reçu il y a quelques mois une demande média pour des photos et, à la lecture d’un article de La Presse au sujet de ce guide, j’ai cru reconnaître le nom de l’auteur. Peut-être que nous nous y trouvions…

« Oui, oui, on est là! » annonçai-je à mon conjoint Nick, notre plus grand fan et aussi notre plus important collaborateur en tant que concepteur de notre site web. Avec grand enthousiasme, il a montré la page à la caissière du magasin grande surface, pour qui ‘ça ne faisait pas un pli sur la différence’, comme on dit au Québec. On s’est vite empressés de transmettre la bonne nouvelle à un public plus réceptif : mes parents, les proprios.

La description de notre camping dans le guide met l’accent sur la tranquillité du site, et c’est tant mieux, c’est ce que nos clients recherchent. C’est dans cette optique que dans les années 80, nous avons pris la décision de diminuer, voire éliminer les locations saisonnières. On indique que ‘les fêtards ne sont pas les bienvenus’, ça semble un peu drastique mais on l’avoue… c’est exact! On apprécie les couche-tôt qui se reposent en vue d’une grosse journée de rando/kayak/excursion en bateau le lendemain. Certains nous trouveront plates (traduction français universel : ennuyants!)… c’est correct, on compose bien avec ça! 😉

Mon passage préféré est : « la famille Queenton prend un soin jaloux des sites gazonnés aménagés sur le domaine », une belle reconnaissance du travail d’entretien et d’aménagement accompli par mon père Normand depuis plus de 40 ans et aussi de tout le cœur que ses collègues Clément, Marcel et Marielle mettent quotidiennement dans leurs tâches. C’est vrai que nous portons une grande attention à la propreté et l’aménagement du site. Les gens arrêtent souvent en sortant pour nous dire que c’est le camping le plus propre qu’ils aient jamais vu. Ma réponse demeure la même: ceci n’arrive pas par magie; nous faisons l’entretien plusieurs fois par jour pour en arriver à de tels résultats.

Normand, en pleine action, circa 1980.

Le mot ‘domaine’ m’a fait sourire. J’ai eu une pensée pour mon grand-papa Romuald Queenton qui a fait l’acquisition des terrains et a commencé à développer le site il y a environ 50 ans, flairant l’augmentation en achalandage que pourrait susciter la création du nouveau parc national juste à côté. Je crois qu’il serait fier de lire que l’on parle maintenant du domaine des Queenton!

Mon grand-papa Romuald (chemise beige) travaille sur la mise en place de la ligne d’eau, aux environs de 1971. Ma grand-mama Dola est à gauche avec la robe blanche et la propriétaire actuelle, ma maman Alice est à l’avant avec le chandail blanc. Cette photo est prise à l’endroit où se trouve maintenant le terrain de jeu.

La gestion des petits campings comme le nôtre n’est pas toujours de tout repos. La plupart d’entre nous combinent ce métier à une autre occupation hors-saison (dans mon cas, je fais du développement web en plus de travailler comme guide). Puisque notre promotion a toujours été basée sur le bouche-à-oreille et que nous n’avons jamais eu de budget de marketing, ces reconnaissances nous sont d’autant plus importantes. C’est vraiment un ‘petit velours’ (traduction pour nos amis francophones hors-Québec : ça fait plaisir).

Autres mentions qui nous ont fait plaisir :

Seul camping mentionné par le Journal de Montréal dans son ‘tour envoutant de la Gaspésie’ l’an dernier : http://www.journaldemontreal.com/2016/07/10/un-tour-envoutant-de-la-gaspesie

Tous vos commentaires sur Trip Advisor : https://www.tripadvisor.ca/Hotel_Review-g494965-d7100133-Reviews-Camping_Griffon-Gaspe_Gaspesie_Region_Quebec.html

Vos commentaires Google : https://www.google.ca/search?q=Camping+Griffon&ludocid=8296460145255453121&gws_rd=cr&ei=Bzn-WKDqLqXVjwSX_r_IBg#lrd=0x0:0x7322f28bab2311c1,1

Et toute votre participation sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/campingengaspesie

Du fond du cœur, merci pour tous les petits velours, ils sont notre plus sincère récompense et nous motivent à continuer!

Le guide Le Québec en camping est publié aux Éditions de l’Homme. ISBN : 978-2-7619-4779-4

4 thoughts on “Des petits velours

  1. félicitation a tous, cest beau de voir comment on parle de vous, cest un + pour nous gaspésiens je suis fier de vous.

    1. Merci Daniel! On y mets énormément de coeur et ces mentions nous font vraiment plaisir.

  2. Nous y sommes allés début 2016 et nous avons grandement apprécié la tranquillité. Le seul hic, il y avait une quantité phénoménale de maringouins. Très propre et accueillant.

    1. Vous n’avez pas eu de chance car les moustiques sont habituellement rares. Par contre, au début de la saison 2016, nous avons eu une période prolongée de pluie abondante, c’est peut-être un facteur. Merci de votre commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: